Filles de la Charité du cœur de Jésus

Filles de la Charité du cœur de Jésus

En 1821 arrive à la Salle de Vihiers, un jeune prêtre du Saumurois :
Jean Maurice Catroux.
Ordonné deux ans auparavant, il prend la mesure des besoins de sa paroisse au plan de l’éducation et des soins à donner aux malades.
Il fait appel à Rose Giet dont il a perçu la foi et le dévouement.
Rose a connu les ravages de la révolution dans sa propre famille et les misères qu’entraînent toujours les guerres.
Devenue adulte, elle a le souci des nécessiteux et des vieillards de la paroisse

Le charisme de la congrégation : la Charité du Cœur de Jésus incarnée dans les réalités du monde, Charité qui demeure la source de notre élan apostolique et de notre communion fraternelle.

L’esprit paroissial des sœurs est un trait distinctif.
Il prend le plus souvent la forme d’une insertion discrète et signifiante au service d’une population dans sa diversité.
L’éducation et l’enseignement des jeunes, le soin des malades et des vieillards à domicile ont été les premières activités apostoliques des sœurs ; mais, du temps même de nos Fondateurs, la Congrégation s’est ouverte à d’autres œuvres : foyers d’accueil, services divers dans les paroisses.
Nous sommes consacrées à Dieu et nous sommes envoyées en communauté pour répondre à la mission que l’Eglise reconnaît à la Congrégation.